La myopieDéfinition de la myopie

Par définition, la myopie touche celui qui voit bien de près sans effort, mais embrouillé au loin. L’œil normal, dit emmétrope, voit très bien au loin sans effort et s’ajuste, avec effort cette fois, en vision de près. Alors pourquoi la myopie s’installe-t-elle ?

Évidemment, certains le sont dès la naissance, il s’agit alors de la myopie congénitale.

D’autres, ce qui est le plus fréquent, le deviennent au fil des ans.  Pourquoi ?

Il y a évidemment une prédisposition héréditaire qui peut faciliter cette tendance : Des parents ayant une forte myopie auront plus de risque d’avoir des enfants qui suivront leur parcours de myopie.

Il y a aussi les prédispositions physiologiques de chaque enfant : Un système visuel plus fragile, moins résistant à l’effort, avec une stratégie visuelle moins performante favorisera l’apparition de la myopie.

Et enfin, l’influence de l’environnement et notre type d’interaction avec celui-ci. On peut penser aux activités exercées par la personne concernée comme la lecture, l’utilisation des écrans comme les cellulaires, tablettes, ordinateurs et télévision… qui sont tellement utilisés maintenant. Mais aussi la qualité de l’alimentation, la diminution des activités extérieures et sportives et le niveau de concentration investi dans les activités au près.

En bref, la myopie est une résultante de tous ces facteurs. La myopie peut donc constituer la meilleure réponse que notre système visuel trouve aux exigences de nos activités visuelles. Nous pouvons même parler d’une adaptation de nos yeux pour devenir plus efficace à l’endroit où il est le plus important pour nos yeux de performer : La vision de près !

La myopie comporte-t-elle donc uniquement un avantage?

La myopieLes avantages de la myopie

Notre style de vie actuel exige de tous et chacun d’être très efficace en vision de près. On lit, on communique, on s’informe, on s’amuse et on travaille en regardant au près. Il peut s’agir de lettre, de chiffres ou de livres, mais plus souvent qu’autrement, il s’agit d’écrans !

Qui pourrait vivre ici et maintenant sans cellulaire, tablettes, portables, ordinateurs ou télévision ?

Le système visuel s’adapte à ce qui nous est essentiel. Il veut performer au mieux de ses capacités et pour ce faire, si nécessaire, il est prêt à changer sa structure. C’est alors qu’il procède à s’ajuster en vision de près, donc la myopie s’installe!

Pourquoi ? Parce qu’un œil myope voit mieux au près que de loin, avec l’avantage de faire moins d’effort de focalisation que s’il n’avait pas été myope. Plus de performance avec un minimum d’énergie investi : Ca ressemble à un bel avantage, à tout le moins en ce qui concerne ces activités.

Par contre, dès que l’on revient à la vision éloignée, l’avantage se perd. A ce moment, une correction devient nécessaire pour rétablir une bonne acuité visuelle au loin. On peut penser à une lunette ou à des lentilles de contact, sans quoi il nous faudra trouver un truc. Souvent, on peut voir les gens s’approcher de ce qu’ils regardent au loin, les voir plisser leurs yeux, froncer les sourcils et relever le menton. Rien de très confortable ni de très performant dans ce cas. Pour d’autres, pire encore, on se désintéresse tout simplement de ce que l’on ne peut bien voir au loin.

Voilà pourquoi, surtout chez les enfants, il est bon de valider leur état de vision et de mettre toutes les chances de bien voir de leur côté.

La prévention de la myopie

Comme il peut y avoir une prédisposition héréditaire, cette cause sera très difficile à contenir. Par contre, les situations en rapport avec l’environnement et les habitudes de vies sont en mesure d’être prises en charge afin de tenter de contrer l’évolution de la myopie.

  1. Regarder au près est souvent nécessaire mais parfois optionnel. Nous devons tendre vers un équilibre entre les activités effectuées au près et au loin. Une surcharge du travail au près encouragera l’augmentation de myopie.
  2. Trouver aussi un équilibre entre les activités où l’on est en position assise versus celles où l’on bouge. L’œil est entouré de muscles qui ne demandent qu’à bouger, comme lors d’activités physiques ou sportives.
  3. Jouer dehors! L’exposition à la lumière naturelle joue un rôle dans le maintien de l’équilibre physiologique du système oculaire.
  4. Manger santé! Une surconsommation de sucre ou de farine blanchie diminue la concentration et incite à exiger un effort supplémentaire.
  5. L’Éclairage optimal en vision de près : Se doter d’un éclairage provenant de l’arrière, coté opposé à sa main dominante, sans que la lumière ne parvienne directement dans les yeux. La cible fixée devrait être trois fois plus lumineuse que l’environnement ambiant.
  6. La distance de travail au près : Pas plus près que si je mets mon poing sur mon menton et ma cible sur mon coude, l’avant bras étant maintenu bien droit devant.
  7. Observer la loi du 20/20/20 : A chaque vingt minutes, regarder à 20 pieds ou plus, pendant au moins 20 secondes. L’idée est de donner des moments de répits au système visuel et d’éviter de fixer au près avec trop d’attention pendant trop longtemps.

En bref, que du gros bon sens, qu’il s’agit de mettre en pratique!

Le traitement de la myopie

Lorsque l’on est myope, la façon la plus courante de traiter cette condition est la lunette ou des lentilles de contact pour corriger la vision au loin.

Mais il est aussi possible d’essayer de contrer l’évolution de cette myopie avec des lentilles spéciales. Les moyens les plus efficaces concernant l’approche en lentilles de contact :

  1. Les lentilles orthokératologiques : Ce sont des lentilles semi-rigides qui sont portées de nuit et qui modifient la courbure des yeux afin de rectifier la forme, donc la force des yeux, pour les ramener à voir très bien de jour, sans lunettes ni verres de contact ! Cette procédure peut s’apparenter à l’orthodontie pour corriger les problèmes de dentition. En prime, cette procédure contribue à stabiliser la condition de myopie.
  2. Les lentilles semi-rigides portées de jour : Elles ont pour fonction de corriger la myopie pendant qu’elles sont portées et de ralentir l’évolution de la myopie.
  3. Les lentilles souples multifocales : Ayant l’avantage du confort que procure les lentilles souples, elles contribuent aussi à ralentir le cycle d’augmentation de la myopie en assurant une vision périphérique moins stressante pour l’œil myope.

En lunetterie, il est aussi possible d’intervenir à certains niveaux :

  1. Les lentilles de lunettes à périphérie asphérique plus convexes. Elles utilisent la même

approche que les lentilles souples multifocales.

  1. Les lentilles de lunettes avec foyer, pour ceux dont l’équilibre entre la focalisation et la convergence doit être remis en phase pour la vision de près.

Toutes ces approches visent le ralentissement de l’évolution de la myopie, sinon sa stabilisation complète. Il faudra tenir compte du bagage génétique du patient, de son âge, de l’état et du rythme d’augmentation de sa myopie, de ses habitudes de vie ainsi que de sa motivation à faire le maximum pour maintenir sa condition visuelle actuelle.

La myopieLes risques de la myopie

Pour ceux qui connaissent une progression constante de leur myopie au fil des ans, sans contrôle aucun sauf la correction de l’état de myopie au moment des examens, plusieurs conséquences peuvent se manifester.

D’abord on constate une moins grande autonomie de vision sans la correction optique. La dépendance aux lunettes augmente d’année en année.

Ensuite les verres deviennent plus dispendieux. Afin de restreindre l’épaisseur des verres, nous aurons recours à des verres amincis, qui coûtent plus chers ainsi qu’à des traitements comme les antireflets, qui camouflent les aberrations des verres plus forts. Cela nous incitera aussi à choisir des montures plus petites afin de mieux contrôler les épaisseurs aux bords de la lunette et d’éviter les montures avec les montages en fil de nylon ou les montures percées, qui dévoilent alors trop facilement l’état de ces fortes myopies.

Enfin, il faut aussi parler des conséquences physiologiques. En effet, plus les yeux sont myopes, plus les risques d’être victime de décollements de rétine augmentent. On peut énoncer le terme de myopie morbide lorsqu’un tel niveau de myopie est atteint. Un œil fortement myope voit sa rétine s’étirer, s’amincir et d’autres conséquences parallèles comme l’apparition d’atrophie optique qui en découle.

Etre légèrement myope peut paraître banal, mais lorsque celle-ci s’emballe, elle n’a plus rien d’ordinaire et toutes les considérations pour la contenir doivent être prises en compte.

Conclusion sur la myopie

La société actuelle nous oblige à beaucoup de d’activités et de performance en vision de près. La myopie est une solution efficace du système visuel pour rencontrer ces objectifs. Cependant, la myopie comporte aussi ses inconvénients comme nous l’avons vu.

La myopie n’est pas à prendre à la légère car elle est de nature souvent évolutive et peut avoir une incidence sur notre confort, notre performance et même sur notre santé oculaire.

Un suivi fréquent avec son optométriste permet de constater la situation et d’intervenir au besoin. Parlez-en à votre optométriste et ne négligeons surtout pas la vision de nos enfants.

 

Lien intéressant sur la myopie dans Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Myopie